Ghislaine de Rougé, artiste sculptrice

Publié le

Ghislaine de Rougé, artiste sculptrice

"J’aime les hasards, les surprises"

Après des études en Arts Plastiques, puis une dizaine d’année à remplir des toiles du toucher de ses pinceaux, la Vie l’a conduite à expérimenter un autre support : la Terre.
Ce besoin de passer en trois dimensions, l’amène à explorer les secrets de l’alchimie, à créer des formes imaginaires et variées.

"La couleur s’est révélée à moi lorsque je suis descendue dans le sud de la France et surtout après mon voyage à l’ île de la Réunion…
autre couleur, autre lumière, paysage, exotisme…"

Le grès chamotté permet de travailler dans la matière, de la faire vivre, de donner des creux, des reliefs… d’intégrer la couleur.  En céramique, le travail se transforme avec le feu.

Ghislaine de Rougé, artiste sculptriceGhislaine de Rougé, artiste sculptrice

Les CINERITES

Nées d'une recherche sur la féminité et le mouvement, les Cinérites sont venues.
Inspirées de mondes imaginaires, de civilisations anciennes, mi-mythologiques, mi-abstraites, elles se déclinent parfois au masculin.

Elançées vers le ciel, reliées à la terre. Leur élan vient de l'intériorité.
"Je pars toujours de la tête, c'est très important. J'imagine un visage qui se transforme souvent complètement au fur et à mesure que mes mains le façonnent…"


Petit à petit, les créations évoluent mais toujours dans une ouverture inter-ethnique.
Emouvantes, étonnantes, amusantes, surprenantes, touchantes, elles ne cessent de nous questionner sur la Vie…
Elles évoquent des histoires, des mouvements de danse, l’invisible des sens.

Ghislaine de Rougé, artiste sculptrice
Ghislaine de Rougé, artiste sculptriceGhislaine de Rougé, artiste sculptrice

Retrouvez Ghislaine de Rougé lors de notre événement: les 10 et 11 mai à Uzès
sur facebook:
https://www.facebook.com/ghislaine.derouge?fref=ts
sur son site: http://www.haryavant.com/ghislaine/temps_des_cinerites.html
dans la boutique d'Hélène Raynal à St Quentin la Poterie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article